Le « Nouveau Roland Garros » par Bureau Veritas

Accueil   English
 
Bannière
 

BUREAU VERITAS CONSTRUCTION assure le contrôle technique du  « Nouveau Roland Garros »

Déployable en 15 minutes, le nouveau toit permettra au court central de conserver son statut de stade de plein air tout en garantissant la poursuite des matchs en cas de pluie.

Les reports de matchs ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir… Le projet mené par Roland Garros et Bureau Veritas prévoit la construction d’un toit rétractable sur le court Philippe-Chatrier. Un aménagement complexe vu la portée et le poids de la structure (101 mètres, plusieurs milliers de tonnes). « Il n’est évidemment pas possible de planter des poteaux au milieu du terrain, les acteurs du projet doivent donc assurer la stabilité de l’ouvrage avec peu de points d’appui », précise Thierry Lamadon, directeur technique de Bureau Veritas Construction

L’ensemble de la construction sera également passée à la loupe. « Ici l’erreur n’est pas permise : pour que le toit se déplie correctement, tous les mécanismes doivent fonctionner de concert », explique Hassan Mirdas, responsable d’activité au sein de Bureau Veritas Construction. Les experts du groupe vérifient d’ailleurs que l’effet des variations de température (qui peuvent engendrer la contraction ou la dilatation de certains matériaux) a été correctement pris en compte. Et comme le toit pourra se déplier en présence du public, ils contrôlent aussi minutieusement l’impact du vent. « Il ne faut pas que des rafales puisse engendrer des vibrations déplaisantes pour les spectateurs, comme cela s’est vu ailleurs », explique Philippe Hostalery, ingénieur chef de projet de Bureau Veritas Construction.

 

A lire en intégralité sur Le Mag Bureau Veritas.

 
lucmer communications